Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

L’UKRAINE N’EST PAS UN JOUET : CONSTRUISONS L’EUROPE DE L’ATLANTIQUE A L’OURAL !

3 Mars 2014 , Rédigé par Patrick CLEMENT

 

Très sincèrement, je ne voulais pas prendre la parole sur ce sujet tant je considère qu’il faut intervenir dans le débat en connaissance de cause et pour faire part d’une opinion personnelle qui puisse apporter quelque chose.

Je dois avouer que, dès le début, je me suis méfié du traitement médiatique des manifestations à Kiev tant je trouvais l’approche manichéenne un peu douteuse avec les gentils pro-européens d’un côté et les méchants pro-russes de l’autre. Heureusement, l’analyse s’est faite ensuite un peu plus précise sur la réalité géopolitique de ce pays. Mais évidemment, avec dans un « camp » l’horrible POUTINE qui a eu le tort de ne pas partager les idées en vogue dans notre pays, et dans d’autres il faut bien le dire, sur l’homosexualité – elle est belle la liberté d’opinion une fois que les « hautes autorités morales planétaires » ont décidé ce qui était bien ou mal – forcément, c’était le camp des méchants.

Alors, je serai prudent dans mes propos car des ukrainiens sont morts et je ne conteste pas le fait que la situation tant politique qu’économique – notamment en matière de corruption (mais je crois savoir que ce n’est pas l’apanage de l’Ukraine…) – pouvait prêter à contestation, mais je veux juste me situer sur le plan de la géopolitique. Heureusement, cela a été fort bien rappelé ensuite, l’Ukraine, et pas seulement la Crimée, constitue pour la Russie un enjeu stratégique de premier plan. On ne peut pas penser les rapports internationaux sans comprendre les forces en présence et les enjeux de pouvoir entre les différents pays.

Voilà pourquoi, lorsque notre BHL national (Bernard-Henri LEVY pour ceux qui ignoreraient la marque BHL…) ordonne presque à l’Union européenne de conclure un accord immédiatement avec l’Ukraine, je trouve cela suicidaire dans le contexte actuel et je veux le dénoncer ici avec force. BHL commandera-t-il les troupes européennes depuis Saint-Germain-des-Prés en cas de conflit avec la Russie. Et, au fait, quelles troupes européennes ? Alors, ne jouons pas avec le feu. C’est une affaire de grands maintenant. L’Ukraine n’est pas un jouet.

La Russie ne peut pas laisser l’Ukraine dériver hors de son giron. On peut le comprendre tout de même. Mettons-nous à la place des russes. C’est souvent la meilleure manière de faire progresser sa compréhension d’un sujet.

Evidemment, je n’ai pas la solution mais je pense, je crois, qu’il ne faut surtout pas agiter le chiffon rouge d’un accord précipité avec l’Union européenne pour ces deux raisons. D’une part, l’Ukraine est un enjeu stratégique trop important aux yeux des russes pour qu’ils laissent faire. D’autre part, l’Union européenne ne veut pas, ne peut pas, affronter la Russie.

L’Europe de l’Atlantique à l’Oural, voilà cependant selon moi la solution d’avenir que Charles de Gaulle avait si bien identifiée. Non pas une Europe technocratique comme celle qui s’est imposée à nous aujourd’hui, mais une solidarité européenne qui englobe nos nations si liées par l’histoire. Je me sens russe et c’est sans doute pour cela, notamment évidemment, que j’ai tellement détesté l’Union soviétique compte tenu de cette coupure qu’elle avait créée avec nos autres nations européennes.

Oui, la solution, c’est de faire l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, avec les russes, et en dépassant le carcan administratif que cette Union européenne a créé, nous éloignant tant de l’inspiration initiale de cette Europe des Nations que nous appelons toujours de nos vœux.

J’espère que les élections européennes nous donneront l’occasion d’envoyer au Parlement européen des élus capables de sortir des nasses de ce monstre pour jeter les bases d’une Europe de la coopération et de la fraternité entre les Nations, et entre les peuples européens, dans le respect de la souveraineté de chaque pays, Ukraine et Russie incluses bien évidemment.

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 3 mars 2014

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article