Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

MEDIAS AUDIOVISUELS PRIS EN FLAGRANT DELIT DE MANIPULATION : MIEUX QUE LES IMAGES SUBLIMINALES DE FRANCOIS MITTERRAND EN 1988

12 Juin 2012 , Rédigé par Patrick CLEMENT

 

Dimanche soir fut un grand moment de manipulation télévisuelle. Et les chaînes d’information semblaient s’être donné le mot à 20H00. La réaction de François FILLON, immédiate, semblait un peu timide tant était grosse la ficelle, mais lui-même avait dû sans doute être pris de court.

De quoi s’agit-il ?

D’une intoxication intellectuelle telle qu’on n'en avait plus vécue depuis les images subliminales de François MITTERRAND. Rappelez-vous ! Il s’agissait d’images de François MITTERRAND intercalées en nombre homéopathique dans le générique du journal de 20H00 sur France 2 durant toute la période de la campagne électorale de 1988, de telle sorte que le cerveau en était impacté, le subconscient influencé, alors que le téléspectateur n’avait pas conscience de voir ces images dissimulées au moment du montage. Eh oui, il nous aura bien tout fait le bougre ! Sacré Machiavel, jamais avare d’un tour de passe-passe dans son grand sac…

Et là, dimanche soir, patatras, telle « La lettre volée » d’Edgard POE, plus c’est gros, en évidence, et plus ça passe.

Nos médias audiovisuels impartiaux, et notre chaîne de service public en particulier, nous ont assénés un résultat ravageur mais trompeur : le succès époustouflant de la Gauche qui l’emportait avec 47% des voix contre 34% à la Droite.

De quoi bien commencer la soirée et influencer les nombreux téléspectateurs confortablement installés devant leur poste de télévision, avant qu’ils ne s’évadent vers des programmes plus divertissants…

François FILLON rectifia le tir donc et, dans le détail des votes, ensuite, nos télévisions condescendaient à préciser la part des différentes composantes de cette Gauche, mais c’est bien le lendemain que notre presse écrite a sauvé l’honneur. « LE FIGARO » certes, notamment, mais aussi, et peut-être surtout, notre journal du soir, « LE MONDE » - par pur souci déontologique compte tenu de son enracinement intellectuel qui le classe plutôt traditionnellement à gauche -, qui a présenté de manière clairement illustrée la réalité du résultat : une égalité quasiment parfaite entre le Parti Socialiste et apparentés, à 34,43%, et l’UMP, le Nouveau Centre et les divers Droite, à 34,10 !!! La Gauche pouvant espérer compter au second tour sur les 6,94% du Front de Gauche et les 5,57% du parti dit écologiste, EELV. Tandis qu’à droite, il faudrait compter avec les reports, dont on sait qu’ils se font à environ aux deux-tiers en sa faveur, des 13,77% du Front National et divers, et des 2,33% du MODEM.

Lorsque l’on sait que c’est à des niveaux compris entre 80% et 90% que les voix se reportent au sein de la gauche, on peut évaluer le niveau théorique des voix de Gauche pour le second tour aux alentours de 44 à 46%, sous réserve qu’une partie des électeurs du Front de gauche, pas vraiment socialistes – euphémisme - ne parte pas à la pêche dimanche prochain. Et pour la Droite, on se situerait donc à environ 45%, sachant que l’on pourrait espérer plus que deux tiers dans des contextes locaux allégés du poids que représentait la figure de Nicolas SARKOZY pour un certain nombre d’électeurs du Front National et du MODEM. Enfin, même si j'avoue qu'il est difficile d'évaluer le pourcentage des électeurs du Front National qui ne voteraient pas blanc ou s'abstiendraient, et voteraient pour la Gauche, tout comme pour le MODEM, on pourrait considérer que la fourchette de voix pour la Gauche, avec les reports précités, serait finalement de l'ordre de 47 à 49%.  

Bref, un rapport de force sur le papier en faveur de la Gauche, mais qui peut être encore inversé. En effet, gardons toujours présent à l’esprit qu’il s’agit d’élections législatives, donc de 577 histoires locales particulières avec des estimations par conséquent très délicates à connaître précisément en termes de report réel de voix !

Je ne suis pas un spécialiste – et je rêve peut-être, me direz-vous… -, mais les fourchettes d’évaluation en nombre de sièges proposées par les Instituts, et qui nous sont administrées copieusement par nos médias, compte tenu de ces résultats bruts, me semblent bien trop généreuses pour la Gauche …

Et ce d’autant plus que si j’en juge par le vote des français de l’étranger qui a étonnement évolué entre le premier et le second tour, sauf erreur de ma part, en faveur des candidats socialistes, on peut poser comme hypothèse que l’abstention a sans doute touché plus fortement le camp des électeurs de Droite. Ce qui paraîtrait normal suite à la démobilisation inhérente à l’échec de leur candidat aux élections présidentielles.

Mais si la vérité leur était présentée telle que je viens de le faire, et de manière plus intensive bien entendu, et si leur était demandé ce dernier petit coup de collier qui permet de franchir le col de la montagne en tête de peloton, je pense que nous pourrions avoir d’énormes surprises le 17 juin.

Mais nos partis de droite – des droites nous dit-on désormais-, tous partis confondus donc, le veulent-ils vraiment ? Nous le verrons bien dans cette courte semaine ! Alors, réagissez…

Pour gagner, il faut le vouloir, et en persuader les électeurs. Après cette photo curieusement ratée du Président de la République, faite par Raymond DEPARDON, que j’aurais refusée à titre personnel…, je crois qu’il serait grand temps de préparer la photo de la future équipe gouvernementale en espérant qu’elle reprenne le travail patiemment engagé afin de l’accentuer encore plus, et le réorienter le cas échéant, et nous donner la capacité de préserver nos chances de succès dans la tempête économique qui attend la France demain.

 

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 12 juin 2012

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article