Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

LE REVEIL BRUTAL DE LA FRANCE

7 Mai 2012 , Rédigé par Patrick CLEMENT

François HOLLANDE est donc le nouveau Président de la République française. Lourde, très lourde responsabilité.

Nicolas SARKOZY paye donc au prix fort son envie d’avoir voulu réconcilier les deux France qui s’opposent traditionnellement avec, comme d’habitude à Droite, une certaine naïveté, tandis que la Gauche a su mobiliser depuis cinq ans tous ses relais d’opinion, des intellectuels, aux enseignants, aux magistrats, aux journalistes,… et saper dans l’esprit des français toutes les réformes courageuses engagées durant le quinquennat. En refusant, une nouvelle fois, de comprendre que le jeu était inégal, et sans se donner véritablement les moyens de rétablir un équilibre dans le débat politique et intellectuel qui anime notre pays, la Droite s’est condamnée elle-même au résultat d’hier. Et pourtant, on voit bien que les français sont nombreux à résister car, tout en reconnaissant la défaite, force est de constater que l’on est loin des pronostics annoncés depuis des mois sur l’issue du deuxième tour.

A la Droite désormais de savoir se reconstruire intelligemment en regardant en face la réalité et non en interprétant mal les messages pourtant très clairs envoyés par les français sur leur désir d’une France ambitieuse, protectrice, certes, mais surtout, peut-être et avant tout, garante des valeurs qui sont le socle de son identité.

A François HOLLANDE de savoir résister aux forces politiques qui se sont souvent révélées sectaires et qui ne manqueront pas de venir réclamer leur part du gâteau. Elles n’incarnent pas pour certaines d’entre elles la France que j’aime, sous couvert de bons sentiments mis en avant pour cacher leur idéologie destructrice des valeurs de notre pays.

Les élections législatives seront l’occasion de montrer le vrai rapport de force actuel entre la Droite et la Gauche. François BAYROU est désormais disqualifié. Marine LE PEN doit faire les gestes qui ancrent le Front National ou la future Alliance Républicaine Nationale dans un paysage politique recomposé. La Droite doit savoir comprendre la détresse des français qui n’attendent pas que l’on agisse en fonction de calculs politiciens, entre écuries politiques, mais bien sur la base d’un programme électoral qui puisse rassembler. Le reste n’est que chimère et conduira au déclin de la France. Sauront-ils les uns et les autres relever ces enjeux ?

Quant à la Gauche, assistons maintenant au spectacle des contorsions auxquelles nous allons avoir droit pour réunir des partis prônant des positions quasi inconciliables. Mais ils nous ont prouvé par le passé que leurs qualités éminentes d’équilibristes n’avaient rien à envier à notre propension à nous écarteler sur des détails alors que nous sommes d’accord sur l’essentiel, tombant d’ailleurs souvent dans les pièges tendues par cette même Gauche, relayée abondamment par nos chers médias (l’esprit d’ouverture règne d’ailleurs au sein de la future génération de journalistes quand on sait qu’au Centre de Formation des Journalistes de Paris, 100% des étudiants se sont prononcés pour François HOLLANDE - la relève démocratique est assurée…).

Alors, en tout cas selon moi, le moment est historique car, soit nous savons envoyer une majorité à l’Assemblée Nationale, le temps que la Gauche retrouve ses esprits…, soit la France va vivre non seulement les effets désastreux du programme électoral de François HOLLANDE sur le plan économique, mais aussi être défigurée sur le plan sociétal. A jamais ?

Ces propos sembleront durs mais ils témoignent de mon dépit devant la réaction de français qui préfèrent décidément toujours les discours enchanteurs aux mots d’ordre plus réalistes mais plus exigeants. Je ne dis pas que les socialistes se trompent sur tout, ce serait bien sûr excessif. Mais tout de même, en 1981 avec François MITTERRAND, ils ont abaissé l’âge de la retraite à 60 ans au moment même où la durée de vie s’allongeait, ils ont engagé une politique économique à rebours de tous nos partenaires européens, ils ont prôné une société de loisirs alors que nous étions entrés en crise depuis près de dix ans après le choc pétrolier de 1973,…. Ils ont plus tard, avec Lionel JOSPIN, imposé brutalement les 35 heures alors que la mondialisation montrait que, quoi qu’il arrive, il nous faudrait travailler plus et mieux. Ils ont toujours été laxistes en matière de sécurité et d’immigration, pris en otages par leurs alliés libertaires, les écologistes politiques, et leurs alliés communistes devenus plus tiers-mondistes que soucieux de la défense des ouvriers et des catégories sociales modestes touchés de plein fouet par les vagues immigrationnistes. Après avoir été anti-cléricaux jusqu’à la caricature, les voilà même devenus tolérants devant un Islam qui s’organise sous une forme bien souvent communautariste et sur des valeurs ignorant les principes fondamentaux inscrits dans la Déclaration des droits l’homme et du citoyen de 1789 !

Il serait temps de se réveiller et de débattre des vrais sujets qui impactent le monde et nos pays européens avant qu’il ne soit trop tard. Retrouvons notre lucidité et cessons de vivre dans un monde idéologique qui n’existe plus depuis longtemps. Les défis sont immenses. Abordons-les avec pragmatisme et raison. L’obscurantisme religieux ou politique doit être combattu.

Non, pas de ressentiment, juste une déception, une inquiétude et, peut-être, une forme naissante de renoncement. Je l’ai déjà dit, ce monde ouvert nous tend les bras et peut nous inciter à regarder ailleurs… L’appel du vent de large peut alors se faire pressant. Les Etats-Unis ne sont-ils pas nés comme cela ?!

Entendez-vous, françaises et français, cette clameur qui rugit ?

 

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 7 mai 2012

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article