Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

HALAL, KASHER,… : LES RITUELS D’UN AUTRE TEMPS, AU XXIème SIECLE !

4 Mars 2012 , Rédigé par Patrick CLEMENT

 

Notre candidat, président de la République, a considéré que la récente polémique relative à la viande Halal n’avait pas lieu d’être. Mais nous voulons connaître la vérité, c’est tout. Et manifestement, nous en sommes loin. Alors, évitons de cacher les choses et assurons la transparence sur ces questions. Et aucune polémique n’aura effectivement lieu d’être.

Voilà le changement d’état d’esprit que nous attendons !!! Quel que soit le sujet… et quel que soit le candidat.

Mais, au-delà de cette question « technique », j’aurais aimé entendre, un petit peu, un tout petit peu en tout cas, quelques réflexions sur le fond de l’affaire. Au XXIème siècle, ne peut-on pas avoir le courage de dénoncer le caractère pour le moins « primitif » de ce genre de rituels : halal, kasher ou autre,… ? Je n’ai rien lu, rien entendu sur cette question.

Imaginez-vous Dieu expliquant ce qu’il faut manger, comment le manger,… ? Cela mériterait bien quand même un petit débat. Je suis fier d’appartenir à une civilisation ancienne qui a connu des époques sombres et de grandes avancées sur le plan matériel, intellectuel, philosophique,… Et je souhaiterais que l’on puisse poser les termes de ce débat entre croyants et non croyants.

A propos de mes propres idées en la matière, je vous renvoie à mes articles consultables au début de ce site internet – www.alliance-republicaine-de-progres.com- (mis en ligne le 24/09/2011), ainsi qu’à ma proposition de constituer un Comité national des cultes et de la laïcité [idée originale de la Fédération protestante de France] pour assurer la bonne intégration de l’exercice des religions dans notre République laïque (mise en ligne le 25/09/2011).

Mon titre provocateur vise à lancer le débat car si jamais nous n’interpellions pas les croyants qui érigent en rituel incontournable et figé des modes de vie, notamment alimentaires en l’occurrence, ceux-ci ne seraient jamais en capacité d’évaluer leurs pratiques et leurs croyances.

De manière plus générale, nous vivons dans une société ouverte sur l’acceptation du Progrès au sens large, c’est-à-dire en particulier la prise en compte de nouvelles vérités qui viennent enrichir nos connaissances. En matière spirituelle, évidemment, nous sommes dans le domaine de la croyance et de la mise en scène du respect de cette croyance par des intermédiaires qui institutionnalisent celle-ci. Pourtant, l’exégèse biblique, en ce qui concerne la religion chrétienne, s’est fixé pour objectif de confronter les textes et les témoignages avec une réalité historique patiemment reconstituée de manière scientifique. Il est évidemment un point au-delà duquel la confrontation ne peut aller, lorsque l’on atteint le domaine propre de la foi, mais ce travail patient et minutieux a permis de lever bien des ambiguïtés et de progresser dans la connaissance des fondements de la foi chrétienne, que ce soit sur le plan du message ou des pratiques rituelles…

J’invite par conséquent toutes les bonnes volontés à oser poursuivre ce débat pour toutes les religions de manière publique, c’est-à-dire en dehors de quelques cercles d’initiés. Il est important que l’opinion publique ne soit pas tenue à l’écart de ces réflexions et des avancées sur lesquelles elles débouchent, y compris donc les croyants de toutes les religions...

A notre époque, je souhaiterais que tous les croyants aient la possibilité de penser leur religion de manière individuelle, sans renier ceux qu’ils considèrent comme les garants de l’ « orthodoxie » religieuse, mais en ayant la possibilité d’avoir un angle de vue plus universel et ancré dans la réalité scientifique connue, même si ce parallèle peut heurter au premier abord.

Ce n’est qu’à ce prix-là que nous aurons une chance de faire en sorte que notre civilisation chemine sereinement et pacifiquement vers une meilleure compréhension du sens de notre vie sur terre, à travers le prisme des religions ou non car j’inclus dans ce vaste champ de réflexion la compréhension de phénomènes encore inexpliqués à ce jour relatifs aux différentes facettes de la Vie.

En ces temps de période électorale, certains vont trouver ce propos décalé mais je vous assure que j’ai la conviction qu’il ne l’est pas et qu’au contraire il invite à se poser les bonnes questions pour notre avenir car l’essence de notre civilisation est bien de progresser dans cette recherche de la vérité. Il faut pour cela que les conditions soient réunies et que les esprits soient préparés à accepter cette réflexion. C’est la raison pour laquelle le type de société que nous choisissons doit permettre de répondre à cette ambition.

Réfléchissez-y, au moins !

 

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 4 mars 2012

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article