Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

BARTABAS : PLUS DURE SERA LA CHUTE ! (billet d’humeur)

28 Novembre 2011 , Rédigé par Patrick CLEMENT

 

Après les éloges du Figaro, du Monde, de Valeurs Actuelles,… et d’autres certainement, je suis tombé de haut !

Quel spectacle affligeant, en dehors de quelques numéros qui relèvent le niveau sans jamais être « époustouflants ». Quant au reste, on s’ennuie, on subit des scènes très souvent sans chevaux, au texte d’une pauvreté sidérale. En tout cas, au moins, ces pauvres bêtes ne sont pas exploitées, loin s’en faut.

Avec humour, mais stupéfaction, permettez-moi de m’étonner de ce concert de louanges. D’abord, parce que si les auteurs de ces commentaires avaient déjà vu un spectacle de BARTABAS, ils auraient remarqué la différence. Lorsque j’étais plus jeune…, dans les années 70, on parlait de disques commerciaux pour les groupes de musique un peu paresseux qui glissaient un album médiocre entre deux albums de qualité. Je dirais qu’il s’agit là d’un spectacle commercial. Certes, on découvre des musiciens mexicains talentueux, à pied…, et une scénographie mexicaine exotique mais cela ne fait pas un spectacle original.

Pour le reste, il faut reconnaître de l’inventivité pour la conception de ces squelettes dont on est cependant pris d’overdose au bout d’une demi-heure. Mais c’est le jeu, il faut s’y plier. Quant aux charrettes, façon western, on se croirait dans une fête de patronage, mais bien dotée en moyens financiers, reconnaissons-le.

On aperçoit bien quelques chevaux tourner autour de la piste. Ils sont beaux, racés… mais cela ne fait pas, là non plus, un spectacle ! Les numéros sur la scène centrale sont par ailleurs loin d’atteindre ce que l’on peut voir dans certains cirques…

Mais surtout, quel ennui devant cette avalanche de numéros sans chevaux et sans grand intérêt, d’une mise en scène réduite au minimum. Ah oui, j’allais oublier, c’est épuré…

Les pensées galopent dans la tête en se demandant comment un tel spectacle a pu recevoir un tel concert de louanges. J’ai la dent dure, me direz-vous ? Certes, mais sûrement en proportion de la déception ressentie après l’attente provoquée par les articles lus…

De grâce, suis-je le seul à penser cela ou, comme dans les salles de cinéma où les médias se sont parfois répandus en annonces élogieuses pour un film comique, je découvre une salle terne et muette qui en dit plus long que tout commentaire à la sortie. Il est vrai qu’à l’heure des parrainages de films par des chaînes de télévision…

Décidément, en matière de spectacles, la critique est difficile et l’art est aisé… pour nos journalistes. Puis-je leur faire une suggestion ? Si la « commande » ne le permet pas…, que leurs textes soient plus descriptifs, en glissant discrètement les quelques remarques un peu critiques que nous saurons lire entre les lignes !

Merci pour eux.., les lecteurs ! Let the show go on…

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 28 novembre 2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article