Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

« NUIT DEBOUT » … CONTRE LA DEMOCRATIE !

13 Avril 2016 , Rédigé par Patrick CLEMENT

Allons, disons-le, Nuit Debout, comme nous le révèlent les réseaux sociaux et du bout des lèvres, et encore à travers un seul des articles consacrés au sujet pourtant, LE FIGARO dans son édition du 12 avril, est animé par la mouvance gauchiste ATTAC, entre autre, avec SUD,… La vérité, c’est que l’extrême gauche n’aime pas la démocratie. Il faut vraiment la naïveté des médias (enfin plutôt leur connivence idéologique avérée et constante) pour croire au « mouvement spontané de jeunes ». Un peu comme si on voulait nous faire croire – les mêmes d’ailleurs – que les lycéens, notamment, s’étaient tout à coup passionnés par la loi EL KHOMERY.

En fait, sous couvert de kermesse soixante-huitarde, les gauchistes n’aiment pas la démocratie parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas suivis dès qu’ils tentent d’évaluer le poids de leurs idées à l’aune des élections. Le parti communiste n’est plus que l’ombre de lui-même, l’extrême gauche, dans ses diverse composantes partisanes, se ramasse à la cuillère, les écologistes verts-rouges broutent l’herbe,… Notre démocratie permet à chacun d’exprimer ses idées, sur le plan individuel, et sur le plan collectif. Mais quand on a conscience de sa faiblesse réelle au fond auprès des français, alors on tente de passer par les extérieurs… Quelque part, c’est en fait une forme de rejet profond des valeurs qui fondent notre démocratie. Tout comme les islamistes, et une partie des musulmans qui font de l’Islam une arme communautariste et politique, ils refusent de s’assimiler à notre modèle de société, à notre civilisation et tentent d’imposer par tous les moyens leur propre vision des choses.

C’est épuisant et démoralisant de voir à quel point les français sont manipulés par des médias qui, soit dit en passant, sont clairement passés à l’offensive ces derniers temps pour nous vendre leur idéologie gauchisante – de manière agressive même comme nous pouvons le constater régulièrement en écoutant la radio, regardant la télévision, lisant la presse,…. Après la défense des immigrés clandestins qui déferlent par vagues successives en Europe, le refus de pointer la responsabilité de l’Islam dans les attaques terroristes islamiques…, nous revoilà par exemple dans cette belle lutte des classes qui permet sans doute de réveiller la conscience de gauche des français dépités par ce quinquennat misérable. Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il y a de la stratégie électorale dans l’air, voire un air de stratégie électorale présidentielle.

Preuve en est ces tentatives de redorer le blason de notre pauvre président de la République, tombé si bas dans les sondages, qu’il faut tenter de sauver le soldat HOLLANDE, et la Gauche à travers lui en fait. Tout va être bon désormais, y compris l’organisation d’émissions télévisées sur la télévision publique, France 2 pour ne pas la nommer, afin de lui remettre le pied à l’étrier. Je ferai quant à moi un acte citoyen jeudi soir en ne regardant pas France 2. Soit le Président de la République souhaite s’adresser aux français pour annoncer de nouvelles mesures ou expliquer sa politique, et il peut le faire depuis l’Elysée, soit il est rentré en campagne électorale et je ne vois pas pourquoi je m’associerai à cette mise en scène télévisuelle. Il sera toujours temps de découvrir le lendemain dans la presse les éventuelles mesures de redressement national qu’il aurait annoncées…

Je préfère saluer l’initiative de Robert Ménard qui, associé à Valeurs actuelles et Boulevard Voltaire, organise à Béziers les 27, 28 et 29 mai prochains des tables rondes pour confronter les points de vue de tous les représentants de la droite républicaine (y compris le Front National par conséquent) afin de définir une plateforme idéologique qui pourrait rassembler tous les français, au-delà du jeu classique des partis politiques qui empêche l’éclosion des vraies attentes dans notre pays et des vraies convergences.

Voilà une démarche démocratique et constructive, sans occupation de places publiques et dégradations en tout genre. Il est temps de passer du marquage à la culotte à l’action. Que la gauche, au sens large, organise elle aussi le débat pour que l’élection présidentielle soit le moment d’une réelle confrontation des idées, sans violence.

Espérons que l’initiative de Robert Ménard soit le début d’une prise de conscience à droite de ce qui peut nous rassembler car les obstacles pour le prochain président de la République seront nombreux et ils sont connus pour avoir été dénoncés si souvent dans ces billets d’humeur.

Patrick CLEMENT

Boulogne-sur-Seine, le 13 avril 2016

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article