Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

« ARRETEZ D’EMMERDER LES… CATHOLIQUES »

18 Octobre 2015 , Rédigé par Patrick CLEMENT

« Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas » dit Jésus dans les Evangiles. Au nom des dogmes inventés par un clergé catholique en soif d’imposer à ses ouailles les règles dont il s’érige en héraut, voilà que cette belle parole de Jésus devient un ordre comminatoire indépassable.

Faut-il donc ne rien avoir compris au message de Jésus, en l’occurrence et de manière générale, pour faire de telles erreurs d’interprétation ? La fameuse phrase de Georges POMPIDOU, "Arrêtez d’emmerder les français ", face à l’inflation de règles et de règlements en tout genre pour restreindre de plus en plus la liberté des français pourrait s’appliquer au clergé catholique. "Arrêtez d’emmerder les catholiques ", oserait-on demander à nos pharisiens « modernes », enfin moderne au sens contemporain.

Lisez donc les évangiles ! Quelle que soit l’idée que l’on se fait de Jésus, chacun peut, aujourd’hui (!), lire les évangiles et interpréter les paroles de Jésus, et surtout la pensée de Jésus. « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas » est une ardente obligation… morale et d’ailleurs légitime pour assurer une certaine stabilité à la société. Comprenez que c’est une obligation de moyen, à savoir tout mettre en œuvre pour consolider et préserver les liens du mariage. Mais, bien évidemment, il ne s’agit pas d’une obligation de résultat si cela s’avère in fine impossible.

En clair, punir les divorcés remariés catholiques qui veulent vivre leur foi catholique, en leur empêchant l’accès à la communion, revient par conséquent à ne rien avoir compris aux paroles de Jésus. C’est même une faute impardonnable de se comporter ainsi.

Pourtant, bien que cela revienne pour le clergé catholique à renier certaines prérogatives qu’il s’est accordées par le passé, s’engager sur la voie d’une doctrine de la foi plus fidèle à celui dont il se réclame, Jésus, serait un grand pas en avant et une preuve de courage. Et quel exemple pour cette autre religion qui pose tant et tant de problèmes aujourd’hui, l’Islam. En montrant ainsi le chemin, les catholiques pourraient prouver aux musulmans que les choses peuvent évoluer. Si, à titre personnel, je n’arrive toujours pas à comprendre comment on peut croire en Mahomet, dont la vie et les paroles sont en opposition avec les valeurs que je porte, j’imagine que les musulmans sincères cherchent Dieu et qu’ils sont prisonniers de leur histoire spirituelle. L’église catholique, en montrant un nouveau visage plus conforme à l’esprit de Jésus, aurait une occasion inespérée d’entraîner un mouvement d’examen de conscience de leur propre religion par les musulmans. Quelle avancée ! Pour le reste, je vous renvoie à mon livre « Les Sens de la Vie »…

Le chemin, la vie, la vérité,… sont encore à explorer !

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 18 octobre 2015

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article