Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

DE L’UTILITE DE RETROUVER DES GUIDES… POUR MOI, CE SERA FRANCOIS FILLON !

1 Juillet 2015 , Rédigé par Patrick CLEMENT

Le mariage homosexuel a donc été autorisé par la Cour suprême des Etats-Unis. Pour le meilleur et pour le pire... Je pense que c'est pour le pire ! Non pas pour les couples ainsi mariés mais en constatant le manque de bon sens qui prévaut dans ce monde au plus haut niveau, au moment même où nous aurions pourtant tant besoin de guides pour redonner du sens aux choses.

J'ai écrit de nombreux articles sur le sujet et je suis fatigué de devoir me répéter. La race humaine est constituée d'un homme et d'une femme. Leur sexualité naturelle en témoigne. Le mariage vient donc solenniser leur engagement respectif. Que des hommes aiment des hommes, ou des femmes des femmes, avec par conséquent une sexualité adaptée..., cela ne me dérange pas mais cela relève de pratiques, de mœurs, tout ce que l’on voudra, qui s'écartent de la réalité naturelle. Il ne s’agit pas d’une prétendue discrimination bafouant une hypothétique égalité des droits puisque le bon sens, le simple bon sens, commande d’observer cette différence naturelle. On ne peut pas comparer ce qui n’est pas comparable.

Que l’union des couples homosexuels soit officialisée d'une manière ou d'une autre, pourquoi pas, bien que l'on soit plus dans le domaine de la relation privée selon moi, qui peut par contre justifier un statut spécifique sur le plan juridique. En tout état de cause, il convient de ne pas tout mélanger. Alors, bon, si c’est vraiment le vœu de ces couples homosexuels de voir leur union officialisée, proposons-leur une forme d’union civile bien que cela ait déjà été instauré avec le PACS. Mais si l’idée est au fond d’affirmer que leur amour est égal à celui d’un homme et d’une femme, alors pourquoi pas. En tout cas, selon moi, les français devront trancher cette question par referendum dans un véritable esprit démocratique.

Au fond, tout le monde sait bien à quoi s’en tenir. La revendication du mariage pour les couples homosexuels n’était qu’une marche vers la possibilité d’avoir des enfants, par tous les moyens, alors même qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère, sauf accident de parcours. Cela revient à consacrer l’hyper puissance de l’homme mise au service de sa propre volonté, par-delà les réalités naturelles, en l’occurrence celles de la race humaine.

Encore une fois, il ne s'agit ni de religion ni de conservatisme. Un jour, je pense même que beaucoup de choses évolueront sur le plan des "possibles" (robots dotés d'intelligence artificielle avec accouplement possible avec des humains, "création" artificielle d'enfants, mutants,... - la science-fiction, fictive pour un temps seulement, est riche de "possibles"). Mais justement, il convient de maintenir au mariage la réalité naturelle qui s'associait au couple composé d’un homme et d’une femme, pour la distinguer de tous ces "possibles". Et encore, je n'ai pas évoqué les couples à trois, à quatre, bref tout ce que la nature humaine est capable d'inventer et a déjà inventé sous d'autres cieux,... Je crois que c’est fondamental pour l’histoire de l’humanité afin de savoir d’où l’on vient au moment où nous nous aventurons sur des chemins inconnus.

En fait, le pire selon moi, c'est cet écart que j'avais déjà signalé dans un article entre ce "progressisme" qui s'écarte de la notion de Progrès tel que je la conçois et ce retour à des coutumes barbares que prônent les islamistes mais que les musulmans « occidentaux » - coupables aussi – encouragent d’une certaine manière avec la résurgence de traditions que les pays musulmans avaient pourtant commencé à supprimer (port de la burka,...). Et je ne parle pas de ce mouvement sournois visant à nous empêcher de dire la "vérité" telle que l'on peut l’appréhender sur ce qu'a été réellement la vie de Mahomet à travers notamment ces épisodes violents, ces prétendues sourates tombées du ciel réglementant tout et parfois invoquées à bon escient lorsque cela l'arrangeait (pouvoir épouser une gamine alors qu'il avait déjà le nombre maximum de femmes autorisées...). Il y aurait tellement de choses à dire !

Donc, mon inquiétude se résume en particulier à cet écart phénoménal se creusant de plus en plus entre ceux qui plongent dans le Moyen-âge, et veulent y rester, et ceux qui font le monde selon leur bon vouloir, sans perspective sur le sens profond des réalités, de leur existence, de la vie,...

Je crois plus que jamais à la nécessité de guides dans un tel monde où tout se brouille, et où surtout l’objectivité des faits et la rigueur de la pensée sont escamotés par des postulats de départ imposés dans le raisonnement, souvent dans un contexte idéologique, et malheureusement véhiculés par des intellectuels, des journalistes, et bien entendu des hommes politiques avides de surfer sur la vague sans imaginer que celle-ci risque de se fracasser un jour sur les rochers de la réalité.

Oh, je ne dis pas que des voix ne s’élèvent pas ici ou là pour tenter de nous éclairer, mais elles sont bien isolées et aussitôt conspuées par la masse fainéante des perroquets.

Il y a pourtant des batailles, des guerres, qui valent la peine d'être menées, sinon à quoi bon.

J’ai décidé en ce 1er juillet 2015 d’officialiser mon engagement en faveur de François FILLON. Il n’est certes pas donné favori aujourd’hui mais je crois que cet homme politique a toutes les qualités d’un homme d’Etat et qu’il saura incarner une politique de redressement de la France, si abîmée, avec un projet qui sera le plus conforme possible, je l’espère, à ce que nous attendons. Cela ne veut pas dire que je dénie à d’autres personnalités cette capacité mais, dans une compétition, il nous revient de faire des choix. En tout cas, mon engagement en politique se conçoit ainsi, fidèle à celui qui, malgré tel ou tel reproche que l’on peut lui adresser, parfois légitimement d’ailleurs, a marqué l’histoire du XXième siècle d’une marque indélébile, je veux évidemment parler de Charles de Gaulle.

Il ne me reste qu’à espérer que François FILLON soit à la hauteur des défis que la France aura à relever, dans une Europe incertaine et un monde qui se cherche, en portant un regard lucide sur la réalité et en proposant un projet courageux.

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 1er juillet 2015

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article