Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

LES SENS DE LA VIE (5)

15 Janvier 2015 , Rédigé par Patrick CLEMENT

ET L’UNIVERS, QUE DEVIENDRA-T-IL ?

Ah oui, l’univers, que deviendra-t-il ? Mais de quel univers parlons-nous tout d’abord ?

C’est vrai, nous connaissons notre univers, c’est à dire celui qui est accessible à notre regard. Enfin, trêve de plaisanterie, nous connaissons une infime, pour ne pas dire moins…, une infime partie de cet univers qui nous entoure.

Mais si l’on entend par Univers l’ensemble de ce qui constitue ce que l’on pourrait désigner par l’ESPACE ETRE, dans ses multiples dimensions possibles, voire ses infinies dimensions imaginables, alors, là, il vaut mieux décrocher.

Je veux dire que, comme l’ont proposé certains scientifiques, il se peut qu’il existe plusieurs univers, et non pas un seul univers, donc plusieurs univers inclus dans un ESPACE ETRE qui dépasserait bien évidemment tout ce que nous pouvons actuellement imaginer tant il est vrai que l’univers tel que nous le concevons aujourd’hui révèle déjà en lui-même des mystères insondables… Et encore pour un certain temps !

Mais, fidèle à notre postulat de départ qui veut que nous nous positionnons dans le domaine du possible, ou de l’imaginable si vous préférez, rien ne nous interdit de penser qu’effectivement cet univers « connu » ne soit qu’un espace parmi d’autres d’un ESPACE ETRE encore plus vaste et mystérieux. Et pourquoi pas ?

Là encore, tout comme l’étape qui suivrait l’étape que nous imaginons après la mort, il n’est pas possible, euphémisme, d’aller plus avant dans cette hypothèse. Mais gardons-là en mémoire car elle nous permet de relativiser encore plus notre existence, si besoin était, et de mesurer, façon de parler, le chemin qu’il nous reste à parcourir pour découvrir la Vérité, et donc cet ETRE EXISTANT qui animerait cet ESPACE ETRE. J’arrête là pour ne pas déboussoler les lecteurs qui trouveraient que je pousse trop loin le raisonnement. Mais, mais…

Parlons de cet univers déjà. Chacun sait, en tout cas pour ce que les scientifiques nous en disent, que l’univers est en expansion à partir d’une « explosion » initiale dénommée « Big bang ». Par contre, évidemment, personne ne sait ce que l’avenir réserve à cet univers, notre univers.

Et moi non plus. Vous voyez bien, je garde les pieds sur terre !

Tout ce que nous pouvons dire, comme une vérité de Lapalisse…, c’est que cet univers est en évolution. Va-t-il se dilater indéfiniment ou va-t-il un jour finir par se contracter ? Impossible de répondre d’une manière définitive aujourd’hui. Par contre, nous pouvons faire une déduction simple et logique. Notre univers prendra fin un jour et donc, a fortiori, notre vie sur terre, telle que nous la concevons et la vivons aujourd’hui. Mais comment évolueront alors les « êtres » dans les dimensions nouvelles que nous avons envisagées après la mort ? Pourront-ils s’affranchir de cette disparition, ou en tout cas de cette transformation de l’univers tel que nous le percevons aujourd’hui ? Nul, là non plus, ne peut répondre.

Mais cela ravive notre intérêt pour cette perspective d’une poursuite de cette vie dans des dimensions qui, effectivement, transcendent peut-être, certainement, cet univers matériel qui nous entoure.

Plus concrètement, il est loisible de se livrer à un petit jeu d’imagination. Chacun reconnait que ce « Big bang », explosion originelle en l’état de nos connaissances, représente un défi à nos lois physiques actuelles tant par la puissance extraordinaire qu’il aurait généré que par la vitesse de propagation de l’univers en expansion. En partant d’un point zéro, cela nous échappe et, après tout, je ne dis pas qu’il ne s’agit pas d’un point zéro. Mais si nous imaginions qu’il s’agit du début d’un nouveau cycle né de la fin d’un précédent, ce serait peut-être dans cette hypothèse moins « inconcevable ». En d’autres termes, un précédent univers hypothétique ne s’est-il pas rétracté sur lui-même de telle manière qu’il s’est produit en phase ultime de rétractation une explosion, un big bang, qui a fait repartir la matière, et le reste…, pour un nouveau cycle dans un nouvel univers en expansion. Le nôtre !

Vous voyez, on peut en imaginer des choses… Alors, au risque de vous décevoir, car je n’ai pas de révélations particulières à faire, acceptons l’idée encore une fois que le sens immédiat de notre vie, de l’Homme sur terre, est bien de progresser vers cette connaissance des mécanismes de la vie et de l’univers, toujours et encore plus, afin de découvrir, un jour, la vérité sur le sens ultime de la Vie.

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 15 janvier 2015

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article