Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

LA VOIE DE NOTRE SALUT VIENDRA EGALEMENT ET AVANT TOUT DES MUSULMANS EUX-MEMES

18 Janvier 2015 , Rédigé par Patrick CLEMENT

Au moment où François HOLLANDE réfléchit à instaurer un délit d’Islamophobie…, témoignant une nouvelle fois de son incapacité à prendre la mesure de la crise de civilisation que nous traversons, comme la gauche n’a d’ailleurs jamais rien compris aux risques d’une immigration incontrôlée qu’elle a encouragée depuis des décennies, le salut pourrait venir de musulmans éclairés et… courageux, eux !

Après le très beau texte du philosophe musulman Abdennour BIDAR, publié hier dans mon précédent article, voici que je vous propose ci-dessous la lecture de l’article publié par Malek SIBALI sur le site de RIPOSTE LAIQUE. Vous découvrirez, pour mon plus grand plaisir et confortant mes positions mais ce n’est évidemment pas cela l’important, que le Président égyptien AL-SISSI, ainsi que des intellectuels arabo-musulmans, à l’initiative de la psychologue tunisienne, Raja BEN SLAMA, appellent à une véritable remise à plat de l’Islam pour en expurger tout ce qui heurte les valeurs qui fondent ce qui doit devenir notre civilisation universelle que j’appelais de mes vœux dans mon essai « Les sens de la Vie ».

Puissent-ils être épaulés dans cette initiative par nos gouvernements occidentaux qui ont plus brillé jusqu’à présent par leur lâcheté que par leur clairvoyance en la matière. Est-il possible que nos politiques, ici en France, aient la capacité de comprendre ce chemin lumineux qui leur est proposé courageusement par des musulmans qui risquent d’ailleurs leur vie en l’ayant seulement énoncé ?

Je crois sincèrement que nous pourrons juger l’Occident à cet engagement au côté de ces musulmans éclairés qui nous montrent la voie du salut pour tenter de retrouver un jour la paix dans notre monde. En tout cas, l’espoir renait grâce à eux et je veux leur dire à quel point je les remercie de ce sursaut de lucidité qui nous manque si cruellement de manière générale en Occident.

UN VENT NOUVEAU SECOUE L’ISLAM

Publié le 18 janvier 2015 par Malek SIBALI sur le site RIPOSTE LAIQUE

Deux événements majeurs viennent de marquer récemment un tournant radical dans la vision de la religion de Mahomet : le discours du président égyptien El-Sissi qui réclame une « révolution » de l’islam, et la condamnation par un grand nombre d’intellectuels arabo-musulmans du terrorisme mené au nom de cette croyance. Osons espérer qu’il s’agit de véritables prémices d’un nouveau sursaut au sein de l’islam.

D’abord, le 28 décembre 2014, soit dix jours avant l’attentat contre Charlie Hebdo à Paris, le président égyptien Abd el-Fattah el-Sissi, a prononcé un discours historique à l’université islamique d’Al-Azhar, dans lequel il condamne l’idéologie religieuse prévalant dans le monde musulman, appelant à inventer un discours religieux compatible avec notre époque.

https://www.youtube.com/watch?v=NJfnquV7MHM

Voici quelques extraits :

Nous avons parlé plus tôt de l’importance du discours religieux, et je tiens à réitérer que nous n’en faisons pas assez en ce qui concerne le vrai discours religieux. Le problème n’a jamais été avec notre religion. Peut-être que le problème réside dans l’idéologie, que nous sacralisons. Je parle d’un nouveau discours religieux, qui doit être en accord avec notre époque…

Je m’adresse aux oulémas et aux imams. Nous devons examiner la situation actuelle en adoptant une perspective vaste et éclairée. J’en ai parlé à plusieurs reprises dans le passé. Nous devons examiner la situation dans laquelle nous nous trouvons, en adoptant une perspective éclairée. Il est inconcevable que la pensée que nous tenons pour sacrée puisse faire de l’entière communauté islamique une source d’anxiété, de danger, de meurtre et de destruction partout dans le monde. Il est inconcevable que cette idéologie … je ne parle pas de «religion», mais d’«idéologie» – le corpus d’idées et de textes que nous avons sacralisés au cours des siècles – soit rendu au point où il est devenu très difficile de le remettre en question.

Nous avons atteint un point où cette idéologie est hostile au monde entier. Il est inconcevable que 1,6 milliard de musulmans puissent tuer la population du monde entier, soit sept milliards de personnes, aux fins de pouvoir vivre. Je tiens ces propos ici, à Al-Azhar, devant cette assemblée de dignitaires religieux et d’oulémas. Qu’Allah soit témoin, au Jour du Jugement, de la vérité de vos intentions, en ce qui concerne ce que je vous dis aujourd’hui. Vous ne pouvez pas comprendre les choses clairement quand vous êtes enfermés dans cette idéologie. Vous devez en sortir et observer de l’extérieur, afin de vous rapprocher d’une pensée vraiment éclairée. Vous devez vous opposer à l’idéologie actuelle avec fermeté. Permettez-moi de le répéter: Nous devons révolutionner notre religion.

Honorable Imam, le Grand Cheikh d’el-Azhar, vous portez la responsabilité devant Allah. Le monde entier attend votre parole, car la nation islamique se déchire, se désintègre, et s’en va à sa perte, et cela, de nos propres mains.

Ensuite, de nombreux intellectuels arabo-musulmans se révoltent contre l’idéologie de l’islam et le terrorisme mené en son nom.

C’est à l’initiative de la psychologue tunisienne, Raja Ben Slama, que de nombreux intellectuels arabo-musulmans, de nationalités diverses, ont diffusé un communiqué sur le site ahewar.org, n° 4688, le 11.01.2015. Ils condamnent le terrorisme au nom de l’islam et diagnostiquent ses sources dans le patrimoine religieux de cette croyance. Ils réclament des réformes radicales et structurelles pour instaurer dans les pays arabo-musulmans des valeurs universelles comme la citoyenneté, l’égalité, la liberté d’expression, l’État de droit et la Charte des Droits de l’Homme. En publiant ici la traduction française de ce communiqué, nous espérons que la classe de la bien-pensance, les islamo-collabo et les gardiens du temple islam en France, tiennent compte du malaise dont souffre bon nombre d’intellectuels arabo-musulmans et œuvrent pour la délivrance de tous ceux qui pâtissent de l’absurdité comme de la barbarie des enseignements de cette idéologie politico-religieuse.

Notre monde se trouve aujourd’hui face à une guerre déclenchée contre lui par des individus et des groupes appartenant à l’islam. Il s’agit de la même guerre menée en Syrie, en Irak, en Tunisie, en France. Elle est diligentée à la lumière d’une lecture particulière de l’islam.

Nous, intellectuels, hommes et femmes, dans le monde arabo-musulman, nous ne pouvons pas rester les bras croisés, nous devons assumer nos responsabilités et condamner tout ce qui est susceptible d’attiser cette guerre.

Il est impérativement inévitable de procéder à des réformes sérieuses au sein du monde arabo-musulman afin de faire face à cette guerre. Il n’y a aucune autre issue pour atteindre cet objectif que d’instaurer la citoyenneté, l’égalité, la liberté d’expression, l’État de droit et la Charte des Droits de l’Homme.

Notre réaction à l’encontre de cette guerre ne consiste pas à rabâcher en permanence : « cela n’a rien à faire avec l’islam », ou « l’islam en est innocent ». Ces opérations terroristes sont clairement effectuées au nom d’une certaine lecture de l’islam.

Nous devons reconnaître l’historicité de ces nombreux textes faisant partie de notre patrimoine religieux, mais nous devons confirmer leur incompatibilité avec les temps modernes, et assumer les conséquences de cette inadéquation.

Ces ennemis qui mènent cette guerre mondiale ne sont pas un groupe d’égarés ni d’éblouis par n’importe quel émir, mais plutôt des combattants fanatisés et déterminés à tuer et à détruire.

Ces combattants s’abreuvent et se nourrissent de textes islamiques qui incitent à la violence. Il est possible que des textes similaires se trouvent dans les livres d’autres religions, dans un autre contexte ou une autre époque révolue, et qu’il est impossible de les appliquer aujourd’hui.

Pour cette raison, nous appelons à démarrer un processus d’une véritable réforme du domaine religieux dans tous les pays, réclamant une modernisation de l’arsenal législatif dans maints domaines.

Il est de notre devoir de condamner cet ensemble d’anciens textes et de dénoncer leur utilisation quelle que soit la raison. Cette condamnation doit être articulée de façon franche de la part des autorités, des responsables des affaires religieuses, et des sociétés civiles. Les institutions médiatiques et éducatives doivent s’engager dans cette condamnation.

Il est également de notre devoir de s’opposer fermement à la mise en application de cet arsenal de textes de violence et de tous les mécanismes qui y contribuent.

Il faut aussi incriminer tous les discours et les actions qui diffusent le fanatisme, la haine et le racisme. Les programmes scolaires, les messages médiatiques et les prêches religieux doivent se conformer aux idéaux universels relatifs à la liberté de conscience et aux droits individuels.

Aucune religion n’est mieux qu’une autre. L’humanité est une et indivisible.

Les signataires de ce communiqué s’engagent à lutter pour la promotion du droit, des droits de l’homme et de la citoyenneté.

Malek SIBALI pour RIPOSTE LAIQUE

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 18 janvier 2015

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article