Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

MOI, JE SOUTIENS ERIC ZEMMOUR ! ET VOUS ?

30 Octobre 2014 , Rédigé par Patrick CLEMENT

Permettez-moi de convoquer une nouvelle fois DALIDA pour les paroles de ses chansons. J’avais déjà invoqué « Des paroles, des paroles,… » dans un de mes précédents articles et je reprends désormais une autre de ses chansons que je vous laisse fredonner « Non, tu n’as pas changé… ».

Manuel VALLS se reconnaîtra. Après nous avoir expliqué qu’il fallait abandonner l’idéologie, et réfléchi à l’idée de changer le nom du parti socialiste (ce que j’avais déjà suggéré tellement le mot socialiste souffre de son histoire, employé comme il l’a été par deux dictatures sanglantes, le National-socialisme en Allemagne et l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques), ne voilà-t-il pas qu’il proclame l’excommunication d’Eric ZEMMOUR et son dernier livre « Le suicide français ». A quand l’autodafé sur la place publique ?

Rappelons d’ailleurs que si l’on impose parfois à notre vue un art dégénéré sur la place publique, personne n’est obligé d’acheter et de lire le livre d’un des rares intellectuels français qui réfléchisse. Et j’incite d’ailleurs mes lecteurs à se procurer ce livre qui leur prouvera, si besoin est, que le titre de polémiste dont on affuble Eric ZEMMOUR relève en fait plus du dénigrement que du bon qualificatif. « Le polémiste Eric ZEMMOUR »… Vous découvrirez en parcourant les pages de son livre un homme d’une très grande érudition ce qui permet de le qualifier non sans raison d’intellectuel. Qu’ensuite chacun ne le suive pas dans tous ses raisonnements, ma foi, c’est bien le but du débat. Alors qu’un Premier Ministre se permette d’affirmer « qu’il ne mérite pas qu’on le lise », cela relève plus de la dictature de la pensée que de la libre expression démocratique des idées.

Cela dit, quand on voit que le journal « Libération » se permet de faire une première de couverture avec la caricature du visage d’Eric ZEMMOUR ressemblant étrangement à la caricature faite des juifs dans une certaine presse des années 1930 sans que cela ne soulève d’indignation, cela laisse rêveur. A gauche, on peut tout se permettre pour caricaturer un homme « classé à droite ». Mais qu’un journal de droite se permette la même chose vis-à-vis d’une personnalité de gauche et alors là, c’est le scandale, la saisine des tribunaux… et la condamnation… parfois… avant qu’une Cour d’appel ne se ressaisisse… parfois.

Mais revenons à Eric ZEMMOUR qui est d’ailleurs estampillé comme juif par certains de ses détracteurs. Curieuse conception du débat, se faire qualifier par sa religion. On imagine aisément le résultat s’il était de gauche et qualifié de juif par des détracteurs de droite… Manuel VALLS va donc jusqu’à nous expliquer qu’il défend des thèses racistes ou négationnistes. De la part de quelqu’un qui est qualifié de juif, négationniste, cherchez l’erreur !

Le fait de reprendre des thèses de chercheurs sur la réalité du sort des juifs sous le régime de Vichy par rapport au sort des mêmes juifs dans des pays voisins qui n’ont pas eu le même contexte politique est donc condamné. La réalité n’est pas acceptée ! Cela dit, nous l’avons déjà constaté lorsqu’Eric ZEMMOUR, sauf erreur de ma part, avait été condamné pour avoir lancé de manière certes crue que les prisons étaient majoritairement remplies par des noirs et des arabes. Supprimer les statistiques fondées sur des considérations ethniques ne veut pas dire que la vérité n’est pas celle-là. Ensuite à chacun de se forger son jugement et son interprétation. Mais les faits ne sont que des faits.

Alors, le grand tort d’Eric ZEMMOUR est de parler du « suicide français »… depuis quarante ans. On n’a pas dû dire à Manuel VALLS que le livre porte sur les quarante dernières années, en fait depuis mai 1968. Lui a-t-il échappé que l’auteur présente une analyse personnelle qui dépasse les clivages politiques pour tenter de comprendre ce qui s’est passé en France ? Il est vrai qu’il n’a pas lu le livre certainement. Condamner sans savoir, c’est plus simple.

Alors, lisez le livre d’Eric ZEMMOUR. Pour savoir, pour comprendre, et pour vous faire votre propre opinion en dehors des résumés simplistes que l’on voudrait vous faire ingurgiter.

La liberté d’expression existe encore…, dans une certaine mesure, mais, jusqu’à présent en tout cas, la liberté de lire ce que l’on souhaite lire n’a pas encore été supprimée. Je fais d’ailleurs parti, comme je l’ai déjà écrit, de ceux qui sont favorables à la levée de l’interdiction de la diffusion du livre MEIN KAMPF, ce qui légalement devrait d’ailleurs intervenir prochainement (on pouvait déjà le lire sur internet depuis plusieurs années… ce que j’ai fait… pour savoir et comprendre). Non pas par sympathie particulière pour Hitler, bien évidemment, mais parce que ce livre éclaire sa pensée et livre la réalité de ses idées politiques classées un peu trop facilement à droite selon moi… C’est un peu plus compliqué que cela et c’est la raison pour laquelle c’est gênant !

Tout cela pour dire qu’il ne peut y avoir de débat d’idées si l’on n’encourage pas la connaissance de ces idées pour se forger sa propre opinion tout simplement. Et faire avancer le monde…

Moi, je soutiens Eric ZEMMOUR ! Et vous ?

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 30 octobre 2014

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pallares 30/10/2014 13:10

Bonjour
J'ai comme beaucoup de téléspectateurs, dû moins je l'espère regarder le débat à la télé; à l’émission, d' "pédé" Ruquier comme il se plait à se nommer, où se trouver les "contradicteurs" plutôt les procureur généraux haine ric coran et la salamé; et devant ce déchaînement de haine, de coups bas, d'insultes, Salamé à Eric Zemmour "vous qui êtes juif" (ça frise l'anti-sémitisme) et encore notre Zemmour ne leur à pas répliquer que les rangs des collaborationnistes étaient composés de socialiste; les mêmes qui avaient donnés les pleins pouvoirs à Pétain; vieillard sénile anti-républicain et responsable de la politique de collaboration.
C'est là que j'ai décidé de me procurer le livre d'Eric Zemmour, et votre blog, viens de me renforcer dans cette idée.
Je partage votre analyse, il est extrêmement difficile aux socialistes et aux bobos socialistes de comprendre et d'accepter un intellectuel français qui ne soit socialiste, mais français, patriote et lucide, et surtout qui a de la répartie et ne ce laisse pas piéger par de minables contradicteurs qui croient porter la seule et unique vérité.
Merci

HISTRIMONT 30/10/2014 14:30

Merci de votre commentaire.
Un soutien de plus à Eric ZEMMOUR !