Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALLIANCE REPUBLICAINE DE PROGRES

ELECTIONS EUROPEENNES : LE 25 MAI PROCHAIN, FAISONS VIVRE L’ESPRIT GAULLISTE QUI ANIME LE FRONT NATIONAL

1 Mai 2014 , Rédigé par Patrick CLEMENT

Je voudrais tout d’abord parler du parcours du combattant de celui qui veut rejoindre les rangs du Front National, tels ces partisans qui gagnaient l’Angleterre pour aller soutenir le général De Gaulle entré en résistance. Et mon exemple doit être insignifiant par rapport à ce que peuvent endurer certains français, plongés en milieu hostile, pour franchir le Rubicon. Mais que chacun témoigne pour que tous puissent se sentir encouragés à faire de même. Car, tel Christophe COLLOMB franchissant les océans pour découvrir les Amériques sans être certain d’y parvenir au début du voyage, chacun doit savoir que c’est possible. Le Front National existe bien, là-bas, et n’est pas une terre remplie de sauvages et de barbares, mais réunit au contraire des français venus de tous les horizons politiques et sociaux, ici.

J’ai franchi le pas bien que l’environnement professionnel dans lequel j’évoluais, un établissement public, ne se prêtait guère à ce genre de positionnement politique. Eh oui, chacun peut se revendiquer communiste ou d’une autre mouvance proche de cette tendance politique, mais le Front National reste encore dans ces milieux-là un repoussoir et surtout une porte d’excommunication certaine pour qui voudrait la franchir. Seules les classes populaires sont censées pouvoir se reconnaître dans les idées patriotiques défendues par ce parti. Sous-entendu que les pauvres n’ont pas les diplômes suffisants pour se rendre compte de leur erreur intellectuelle…

Alors, il faut vraiment se sentir certain de ses convictions et assez fort pour les revendiquer. Et j’imagine que pour ceux qui vivent dans certains milieux sociaux ou certaines parties du territoire…, il faut très certainement une forte dose de courage en plus. Les incursions en terre frontiste, grâce au caractère secret du vote, ont constitué une première émancipation vis-à-vis de ces tabous imposés par une caste pseudo intellectuelle allègrement relayée par nos médias moralisateurs… Mais aujourd’hui, les succès enregistrés par le Front National dans les récentes élections et le niveau du ras-le-bol étant tel, les verrous sautent les uns après les autres. C’est encore timide mais cela vient car cela correspond aux aspirations des français telles qu’elles s’expriment dans les sondages lorsque sont étudiées honnêtement leurs craintes et leurs attentes.

Il est toujours difficile d’établir des pronostics surtout lorsqu’ils sont le fait de simples intuitions mais je ne vois pas ce qui empêcherait les français de se « lâcher » le 25 mai prochain lors des prochaines élections européennes. Pour le coup, le slogan habilement inventé d’UMPS prendra tout son sens tant ces formations politiques sont responsables et coupables de la situation de notre pays vis-à-vis de l’Union européenne. Et ce n’est pas un sursaut critique soudain de ces formations politiques qui pourra détourner les français de leur choix. Vote par conviction ou pour se défouler en raison de la déception ressentie vis-à-vis des hommes politiques de manière générale, qu’importe. Ce qui compte, c’est de marquer la volonté de changer ce modèle institutionnel européen qui a échappé depuis bien longtemps à ses concepteurs. De bricolage en bricolage, la créature est devenue difforme.

Cela n’exonère en rien les responsabilités de ceux qui ont contribué à affaiblir la France par leur manque de courage politique mais cela témoignera d’une volonté de reprendre en main cette construction européenne qui a laminé notre souveraineté et menace à terme la cohésion des pays européens, voire la paix.

Un film culte pour moi, « 2001, l’odyssée de l’espace », de Stanley Kubrick, symbolise parfaitement la situation dans laquelle nous sommes actuellement. Rappelez-vous ! La machine créée par l’homme s’émancipe de lui pour finalement lui échapper et… le menacer. Je vous propose de réaliser « 2014, le tournant de l’odyssée de l’Union européenne » pendant qu’il en est encore temps sinon nous nous rendrons bientôt compte que nous ne pouvons même plus la contrôler.

Construisons par conséquent cet espace européen dont nous avons effectivement besoin pour nous renforcer dans un monde constitué de pays ou de continents d’une dimension telle que nous ne pourrons compter sur le plan international qu’à ce prix. Mais construisons cet espace dans le respect de nos souverainetés qui en assurent la singularité et la force. Puisque l’on nous répète à longueur de journée que la diversité est une chance, préservons donc la diversité de nos Nations qui s’uniront d’égale à égale en fonction de leurs projets partagés et de leurs visions communes sur tel ou tel sujet. Je ne prétends pas avoir la réponse toute faite. Mais lançons le mouvement de reconstruction de cette communauté de Nations européennes. Nous avons des acquis et nous avons des structures institutionnelles à remodeler et, surtout, des principes de subsidiarité à redéfinir pour que les souverainetés nationales soient respectées. La convergence se fera naturellement lorsque les choses seront mûres, en laissant du temps au temps, et en laissant se développer les initiatives favorisant les rapprochements… de manière volontaire.

Voilà comment l’histoire européenne pourrait en conséquence s’écrire à partir de 2014. Alors, donnons le coup d’envoi le 25 mai en votant pour les listes du Front National.

Patrick CLEMENT

Boulogne, le 1er mai 2014

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article